Les 3 livres qui ont fondé ma vie d’entrepreneur culturel

Paru en 2009, c’est-à-dire, il y a plus de dix ans, ce livre est un vraiment précurseur dans son approche de l’économie du web, que l’on connait aujourd’hui. C’est pour moi un livre fondamental afin de bien comprendre les enjeux du numérique et la nécessaire adaptation des modèles économiques, notamment dans le domaine de la culture et l’information.

Nous entrons dans une économie dont l’attention constituerait la première rareté et la plus précieuse source de valeur. Dans son ouvrage, Chris Anderson, nous invite à penser le destin de nos économies en termes d’attention.

Il y a un passage vraiment troublant sur l’industrie de la culture en Chine et au Brésil, où l’on découvre que l’économie de la culture s’y porte très bien, et que la création culturelle y est bien vivante, alors que les oeuvres elles-mêmes sont (téléchargés) diffusées gratuitement et en masse. Alors qu’en Europe ou aux Etats-unis, nous sommes encore à vouloir criminaliser le téléchargement.

Face à cette masse d’information, il faut susciter de l’attention, se connecter au public. Ce sont les contenus qui sont nombreux et qui se battent pour qu’on s’intéresse à eux.

Free disponible à la FNAC

L’économie de l’attention et celle de la recommandation (par les réseaux sociaux) ont fortement bousculé les hiérarchies et laissés (les grands) médias face aux murs de la gratuité. Alors cultivez votre réseau, il s’agit souvent de trouver un groupe aussi bizarre que nous pour réussir à financer son projet grâce au crowdfunding ou avoir une carrière (rien ne sert de vouloir être mainstream), il suffit parfois 1000 personnes convaincu par ce que l’on fait).

 Culture libre : Comment les médias utilisent la technologie et la loi pour confiquer la culture et contrôler la créativité.

Le changement est en marche.  » un jour on aura fait pour la culture ce que Jules Ferry a fait pour l’instruction : la culture sera gratuite », disait André Malraux en 1967. D’une certaine manière, c’est tant bien que mal, pas sans points négatifs, ce qu’internet est peut-être entrain de réaliser aujourd’hui et j’aime ça !

C’est grâce à ce livre, que j’ai découvert de nouveaux outils et une nouvelle génération émergeante qui prend des chemins et exploite tout ce que leur offre les nouvelles technologies. Ils n’ont pas toute les solutions mais souhaitent prendre leur destin en main et s’émanciper du système grâce à internet. Ils ne voient justement pas les internautes comme des ennemis et s’insurgent même contre la criminalisation du téléchargement.

Découvrir cette nouvelle génération m’a passionné et à fondé une conviction forte, il faut sortir des débats idéologiques sur le gratuit, le piratage et toutes ces sortes de choses qui raisonnent dans le contexte d’avant. La société a changé et les critères de choix des gens bien plus qu’on ne le croit. Il n’y a là-dedans aucune maladie ou je ne sais quel désordre. Le terrain de jeu à changé et la question est de prendre le risque d’être en phase avec les consommateurs tels qu’ils sont aujourd’hui plutôt que de les forcer à être ce qu’ils étaient avant. Au bout d’un moment, à être ainsi désaligné, on est hors marché

Téléchargement libre et gratuit 

Makers de Chris Anderson

Paru en 2013, Makers devrait être dans les mains de tout geek. C’est pour moi la “bible” de cette nouvelle révolution qui va bouleverser notre façon de produire des choses avec l’imprimante 3 D ou la robotique et l’open source. Il cite notamment Arduino et 3D robotik. Le pouvoir de cette nouvelle économie sera au Geek  et au Do it Yourself. Un autre levier important de l’économie et de l’innovation émerge de cette révolution, ce sont les plateformes de financement participatif. C’est là ou je l’avoue le livre m’a intéressé, car j’ai moi-même ressenti cette vague de liberté et cette soif de créativité possible.

C’est évidemment romancé, Chris Anderson, c’est très bien joué du Storystelling en promouvant des entrepreneur créatifs qui ont réussi grâce à leur ingéniosité et leur volonté de réussir en développant leur technologie sans argent. Le pouvoir de cette nouvelle économie sera au Geek et au Do it Yourself.

Paru en 2013, Makers devrait être dans les mains de tout geek. C’est pour moi la “bible” de cette nouvelle révolution qui va bouleverser notre façon de produire des choses avec l’imprimante 3 D ou la robotique et l’open source. Il cite notamment Arduino et 3D robotik. Le pouvoir de cette nouvelle économie sera au Geek  et au Do it Yourself. Un autre levier important de l’économie et de l’innovation émerge de cette révolution, ce sont les plateformes de financement participatif. C’est là ou je l’avoue le livre m’a intéressé, car j’ai moi-même ressenti cette vague de liberté et cette soif de créativité possible.

C’est évidemment romancé, Chris Anderson, c’est très bien joué du Storystelling en promouvant des entrepreneur créatifs qui ont réussi grâce à leur ingéniosité et leur volonté de réussir en développant leur technologie sans argent. Le pouvoir de cette nouvelle économie sera au Geek et au Do it Yourself.

Makers sur la FNAC

Conclusion

Ces livres mettent en perspective le nouveau contexte technologique et économique, afin de présenter les solutions qui s’offrent à nous et le potentiel qu’offre internet pour offrir une vraie culture libre aux passionnés ou tout simplement au public. lls rappellent la nécessité de s’adapter et non pas refuser le changement.

Pour moi, ces auteurs démontrent que certes la révolution numérique a bousculé les modèles classiques de financement, mais qu’il est plus que jamais possible d’innover pour s’adapter et réussir à s’émanciper grâce au public. Je continue à ma manière de soutenir l’émergence de cette nouvelle génération.