REALITIES : LE PREMIER FILM FRANÇAIS ASSOCIÉ À UNE BLOCKCHAIN

Une nouvelle frontière s’ouvre, il faut s’avoir l’aborder et en tirer parti. A travers cet espace de discussion et de découverte, nous partirons à la découverte de ces nouvelles solutions qui continuent à révolutionner les industries culturelles. J’ai découvert le projet de Jeff Balek, qui souhaite faire appel à la Blockchain, on voit déjà tout ce que cela pourra lui apporter. Mais, il nous en dit plus et l’on en remercie. Suivez-avec nous les cinéastes indépendants et les acteurs du changement

 Q – Faire des films en dehors des systèmes traditionnels.

Les systèmes traditionnels (je pense là aux institutions) présentent d’énormes avantages, surtout en France. Ils permettent de donner naissance à des oeuvres qui, sans eux, n’auraient jamais vu le jour.
Cependant, ces systèmes sont naturellement obligés de filtrer les projets selon des critères établis (logique encore une fois).
(À titre d’information, nous ne sommes pas allés chercher de financement de ce type pour Realities).


L’approche que je souhaite tester avec Realities en utilisant la blockchain est complémentaire. Elle peut permettre de trouver des sources de financement supplémentaires ou encore de financer son projet dans la plus grande indépendance des acteurs traditionnels. Faire des films en dehors des systèmes habituels n’est donc pas une fin en soi, mais une manière d’explorer d’autres leviers. N’oublions pas non plus que beaucoup de pays ne bénéficient pas des aides habituelles en France.
Ce mode de financement pourrait tout à fait s’appliquer à ces pays.

Q- Quelles solutions as-tu adopter pour pouvoir créer librement ? As-tu un feedback à donner ? 

Le crowdfunding a permis de donner naissance à de nombreuses oeuvres de grande qualité. Sans cet outil, la plupart d’entre elles n’auraient jamais vu le jour. C’est donc une très bonne chose. Cela permet également la propagation des projets avant même leur naissance.
En ce qui concerne la blockchain, cela reste encore très embryonnaire. Mais je pense qu’il y a un énorme potentiel dans cet outil.

Que va apporter la blockchain dans le développement du film.


Avec Realities, nous travaillons sur une maquette de modèle économique qui je l’espère pourra s’ouvrir encore plus.
La blockchain est une manière de conserver une forme d’indépendance dans la création car une fois le scénario et les intentions couchées sur papier, monte qui veut dans le projet. C’est un peu qui m’aime me suive :).
C’est vrai pour les investisseurs. C’est également vrai pour les équipes.
Nous avons ainsi réuni des équipes mues par une immense motivation.


Les smart contracts, la totale transparence des informations et toute l’autonomie que cela confère aux créateurs est je pense une nouvelle voie pour certaines créations. En particulier en se passant de certaines intermédiations traditionnelles qui absorbent une bonne part des revenus. Cela permet également d’intéresser l’ensemble des équipes au succès du projet. À titre d’exemple, sur Realities, 50% des revenus reviennent aux équipes techniques et artistes.

MODÈLE ÉCONOMIQUE


Notre modèle économique est basé sur une utilisation sans précédent en France de la Blockchain dans la production cinématographique permettant la création d’un long-métrage de qualité professionnelle en auto-production et en toute indépendance grâce à :


• Une visibilité et une transparence totale et en direct sur les revenus du film.
• Un porte-feuille numérique personnel et crédité en temps réel pour chaque professionnel impliqué dans le film.
• Une valorisation du travail de chaque personne ayant pris part au film.

Pour en savoir plus